AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un goûter chez les fantômes [PV Suméragi Hokuto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Watanuki Kimihiro
Homme à Tout Faire [Fondateur]
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 24/01/2009
Age : 27

Caractéristiques
Expérience:
570/1400  (570/1400)
Niveau: 3
Cartes/Plumes/Objets : :

MessageSujet: Un goûter chez les fantômes [PV Suméragi Hokuto]   Sam 7 Nov - 3:10

<--- Un plat drôlement épicé [Libre]

    Résumé :

    Alors qu'il déjeunait paisiblement en compagnie d'Himawari-chan et de Dômeki, Watanuki a été aspiré dans une dimension parallèle où il ne semble y avoir personne. Heureusement, Shizuka ne tarde pas à pointer le bout de son nez et ils décident de se rendre à la boutique de Yûko-san afin de comprendre ce qui était entrain de leur arriver. Hélas, c'était sans compter que Kimihiro s'effondre tout à coup au beau milieu de la rue.


« - Oh non ! Je me suis encore endormi sans prévenir ! »

Il avait fallu que cela le reprenne maintenant justement … Il y avait quelques jours, Kimihiro s'était évanoui en rentrant de l'école avec Himawari-chan et Dômeki. Lui qui croyait que ce fâcheux épisode appartenait au passé, venait brusquement d'être ramené à la réalité. Comment se faisait-il que tout à coup, il soit victime de ces pertes de connaissance spontanées qui le faisaient voyager jusqu'au pays des songes ? Comme d'habitude Dou-chan allait encore le porter jusqu'à la boutique et Watanuki devrait le remercier. Et puis, Yûko réclamerait sans doute une compensation pour l'avoir accueilli sans broncher. Son don ne lui apportait décidément que des ennuis.

Et puis pourquoi Shizuka avait toujours cette manie à lui rendre service sur service ? Le chéri de la Zashiki Warashi en avait plus qu'assez d'être sans arrêt redevable à ce crétin fini. Chaque fois qu'un pépin lui arrivait, il fallait être sûr que Doméki serait dans les parages pour lui sauver la mise. A croire que ce rustre aimait voir son compagnon se tortiller dans tous les sens, s'écorcher la bouche et rougir en bafouillant un "merci" inaudible.

« -Ce gars est toujours là quand je suis dans le pétrin, et je ne pense qu'à remettre la faute sur lui. Le seul idiot dans cette histoire, c'est bien moi. Il faut vraiment que je me mette à grandir un de ces jours ... »

Bon où avait-il atterri ce coup-ci ? Les yeux de Watanuki se promenèrent sur l'étrange décor qui l'entourait. Cela ne ressemblait ni à la boutique, ni au temple de Dômeki où il avait l'habitude de se retrouver lorsqu'il rêvait. Cette fois-ci, le lieu où était apparu ne lui rappelait absolument rien. C'était la première fois qu'il venait ici. L'obscurité oppressante de cet endroit empêchait Kimihiro de distinguer correctement ce qui se trouvait autour de lui. Pourtant, quelque chose devant lui était baigné dans la lumière. Il s'agissait d'un très beau cerisier en fleurs. Les pétales de ces dernières tourbillonnaient lentement dans les airs avant de se poser délicatement sur le sol et rejoindre leurs congénères. Ce spectacle, tout bon japonais l'avait déjà admirer au moins une fois dans son existence, mais cette contemplation n'en fascinait pas moins notre homme à tout faire. L'arbre dégageait une aura terriblement triste.

« - Qu'a-t-il bien pu se passer ici ? » se demanda le garçon à voix haute.

Comme les dernières fois où il était entré dans un songe de ce genre, ses éternelles lunettes avaient disparu du bout de son nez. Pour ce qui était de sa tenue, il portait cette fois-ci un large kimono blanc dont les pans s'agitaient nerveusement au souffle du vent. Ses pieds étaient nus et s'avançaient lentement vers cet arbre mystérieux dont il ignorait encore les sanglants secrets. Pourtant, les yeux de Watanuki étaient humides. Malgré le fait qu'il ignorait tout des souvenirs rattachés à ce cerisier, il ne pouvait empêcher son empathie quasi-pathologique de refaire surface une fois encore.

Soudain, un bruit venant du feuillage de l'arbre attira l'attention de Kimihiro. Quelle ne fut pas sa surprise en apercevant une magnifique jeune fille posée sur une branche, entrain de l'observer en souriant. Étonné, l'adolescent resta de longues secondes la bouche ouverte sans que le moindre son en sorte.

« - Ce rêve est donc le tien ? Êtes-vous une connaissance de Yûko-san ? De Haruka-san ? » demanda-t-il à tout hasard.

Kimihiro se demandait bien comment il avait bien pu être transporté dans le rêve de cette fille. Une phrase lui revint tout à coup en mémoire, comme si on la lui avait soufflé : "Tous les rêves sont liés entre eux.". La question qui restait cependant sans réponse c'était pourquoi ? Oui ! Pourquoi se retrouvait-il ici et pas ailleurs. Enfin, il ne doutait pas que tout allait lui paraître clair d'ici peu. Comme Yûko se plaisait souvent à le dire, le hasard n'appartient pas à ce monde, tout n'est que fatalité...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://clamps-world.forumactif.com
Sumeragi Hokuto
Promeneuse des Songes
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 03/11/2009

Caractéristiques
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Niveau: 99
Cartes/Plumes/Objets : :

MessageSujet: Re: Un goûter chez les fantômes [PV Suméragi Hokuto]   Mar 24 Nov - 0:31

Merci à Doméki de m'avoir aidé.

    Hokuto était dans le vide complet. Il n'y avait rien autour. Pas de verdure, pas de bâtiments, pas de ciel, pas de terre, rien hormis le vide. Elle avait juste pour simple compagnie sa petite ombrelle typique japonais antique sur l'épaule de son beau kimono traditionnel qu'elle portait en ce moment même sur son dos. Mais ce n'était jamais très réjouissant de discuter avec son parapluie. La défunte demoiselle ne risquait pas s'inquiéter du "qu'en dira-t-on"... Il n'y avait même un pigeon dans le coin!

    Elle attendait. Patiemment, certes mais elle attendait. Quoi au juste ? Hé bien… pas grand-chose visiblement car deux heures plus tard, toujours personne en vue. Hokuto soupira et tourna la tête un coup à droite puis un coup à gauche pour observer l’horizon blanc. Mais comme elle s’y était préparé, elle n’y décela pas âmes qui vivent, pas même un petit point noir. C’était vain. Au final, elle poussa un long soupire qui venait du cœur. Un peu de visite de temps en temps n'était pas du luxe. Elle ne demandait pas la lune non plus! Il fallait croire que si apparemment.

    Elle marchait lentement, pas à pas, elle avait espéré une âme qui vive dans le coin, et à chaque pas, elle fus transpercée par une déception. Un courant d'air qui lui fit plaisir lui fouetta doucement la peau à l'arrière de sa tête, la raie qu'avec fait sa coupe à chignons. La fille se demandait d'où il pouvait bien provenir. Puis le souffle devint un peu plus fort et une pétale rouge passa près de son visage. Là, sa question devint plus pertinente et Hokuto se retourna. La surprise puis l’ennuie se succéda sur son visage.

    Encore cette arbre, un cerisier plus précisément, imposant en plein milieu de nul part. Elle s’était faite à l’idée que la mort était une aventure très ennuyeuse et décevante. Pour cause, sa somptueuse mort se résumait à apparaitre quelque fois sous ce cerisier (si ce n‘était pas le cerisier, c‘était la plage) et d‘attendre jusqu‘à qu‘elle disparaisse. Parfois, elle attendait et rencontrait alors un individu avec qui discuter et beaucoup de fois, elle attendait personne et disparaissait en ruminant de s’être bien fait ch****.

    Hokuto ‘s’envola’ et se mit sur une branche de l’arbre, son visage déformé par une grimace boudeuse. Elle caressa le bois doucement, presque tendrement. Il était si beau, si fleurit. Elle était sur le point de lui chanter une chanson lorsqu’il arriva. Lui, le garçon étrange. Enfin quelqu’un à se mettre sous la dent !

    - Oh oh oh !

    Il avait vraiment la tête d’un pommé. Hokuto sourit mystérieuse. Elle le laissa s’approcher puis il la vit. Il voyait donc les esprits. Hokuto se demanda s’il s’agissait d’un Exorciste.. Peut être bien que oui. Il ne tarda pas à retrouver sa langue.

    « - Ce rêve est donc le tien ? Êtes-vous une connaissance de Yûko-san ? De Haruka-san ? » demanda-t-il à tout hasard tandis qu’elle le fixait avec une drôle de tête. Ce garçon la vouvoyait. Elle sauta et atterrit devant son nez, les yeux pétillants.

    - Allons allons, tutoie moi, regarde, tu es de mon âge… tu es plutôt mignon, tu pourrais être mon petit ami, tu sais ? *elle pencha la tête* Comment tu t’appelles ? Je ne t’es encore jamais vu ici ? Moi je me nomme Hokuto Suméragi. Les noms à l’instant que tu as prononcée. Parlais-tu bien de Haruka l’exorciste ?
Revenir en haut Aller en bas
Tarot
Carte Originelle
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 28/01/2009

Caractéristiques
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Niveau: 99
Cartes/Plumes/Objets : :

MessageSujet: Re: Un goûter chez les fantômes [PV Suméragi Hokuto]   Lun 11 Jan - 17:07


    Alors que la discussion commençait à prendre une tournure intéressante, un fait remarquable se produisit tout près des deux jeunes gens. Un papillon blanc dont les ailes de lumière se confondaient aisément avec les pétales de cerisier se décida à voleter, se dégageant ainsi de la branche sur laquelle il était posé. Il n'était pas aisé de le distinguer au milieu de l'agitation florale provoquée par une légère brise.

    Avec lenteur et discrétion, il se rapprocha subrepticement de la demoiselle perchée sans que celle-ci ne s'en aperçoive. Les ailes du lépidoptère battirent de plus belle, rapprochant encore davantage l'insecte du séduisant spectre. Ses fines antennes s'affolaient au son de la voix de ces deux adolescents. Ses yeux minuscules fixaient tour à tour le serviteur de Yûko et l'esprit de la défunte soeur de Subaru.

    Enfin, la créature se posa sur l'épaule de la trépassée dans un flash lumineux. Surpris, le papillon magique qui n'était autre que Dream, la carte des rêves, n'avait jamais encore assisté à ce genre de réaction de la part de ses victimes. Peut-être aussi parce que c'était la première fois que l'insecte tentait d'endormir quelqu'un qui rêvait déjà. Sa cible s'étant révélé incorrecte, il fallait que le charme affecte rapidement une autre cible. La créature examina soigneusement les souvenirs de sa victime et ne mit pas bien longtemps à trouver un spécimen intéressant.

    La Clow Card prit alors sa véritable apparence. Derrière Hokuto se dressa alors une mystérieuse femme vêtue d'une robe assez moulante et coiffée d'un lourd casque certainement destiné à un quelconque rituel. On ne pouvait d'ailleurs pas voir le haut du visage de Dream. Chose peu courante parmi ses consoeurs, il faut bien l'avouer.

    Quoiqu'il en soit, Dream brandit ses bras droit devant elle, faisant ainsi apparaître un tourbillon kaléidoscopique d'où allait probablement surgir un invité indésirable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un goûter chez les fantômes [PV Suméragi Hokuto]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un goûter chez les fantômes [PV Suméragi Hokuto]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CLAMP's World :: Le Monde des Rêves :: Où votre âme souhaite être-
Sauter vers: