AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Un plat des plus doux... ~ [PV Kunogi Himawari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dômeki Shizuka
Étudiant [MJ]
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 05/10/2009
Age : 25
Localisation : Dans mon Temple

Caractéristiques
Expérience:
930/1800  (930/1800)
Niveau: 5
Cartes/Plumes/Objets : :

MessageSujet: ~ Un plat des plus doux... ~ [PV Kunogi Himawari]   Ven 6 Nov - 1:31

Assit sur une chaise... Un air vraiment terrifié sur le visage... L’esprit remplit d’inquiétude... Shizuka n’avait pas l’habitude d’avoir ce genre d’expression... Encore moins ce genre de sentiment envers quelqu’un... Coudes appuyés sur ses genoux, il posa sa tête sur ses mains, cachant son front. Il savait bien que Watanuki ne risquait rien de grave. Qu’il était simplement partit, encore une fois sans prévenir, dans le monde des rêves... Sûrement en compagnie de son grand-père. Il se remémora comment il avait été dans l’obligation de ramener Watanuki dans la boutique de Yûko.

~ Comme à son accoutumé, il avait soupiré face à l’ânerie de son compère. Il n’avait certainement pas sorti la couverture pour pique-niquer, même si ça n’aurait pas été de refus. Mais il savait faire la différence entre le moment de manger et le moment de se prendre aux sérieux, à ce moment était plus que de rigueur maintenant.

« Idiot... »

Il ne lui avait pas dit d’autre compliment à part celui-ci à l’égard du binoclard. Car oui, le niveau de stupidité et d’incrédulité que pouvait atteindre le champion national qu’était Watanuki, ce genre de mots doux et autres du même n’étaient autres qu’un compliment. Car il était pire... selon Shizuka.
Lorsqu’il lui avait parlé de son grand-père, Dômeki n’avait pas répliquait non plus. Après tout, le bigleux ne disait que la vérité sur lui et son défunt parent... Comment défendre l’indéfendable? Mais ce que ne comprenait pas Kimihiro, c’est qu’il ne pourra pas changer... Même pas pour ses beaux yeux... Ainsi était son caractère... Quoiqu’il trouvait qu’il avait bien changé en rencontrant Watanuki. Pour ses beaux yeux...

Après l’avoir parcourut de long en large, et même en travers en passant dans les toilettes, il n’y avait personne dans l’établissement scolaire. Étant sortit dehors, devant la grille, ils étaient revenus au point de départ... Les bras croisés sur son torse, il avait fixé un point au sol du regard, en réfléchissant à une éventuelle solution. Et comme il s’y été attendu, son camarade à lunettes proposa la solution de la Sorcière. Pourquoi fallait-il toujours passer par elle? Elle ne sera pas toujours là pour les aider, tout comme son grand-père. Il fallait bien que Watanuki sorte de ses jupons un jour! Ce jour pour lui n’allait sûrement pas être aujourd’hui.

Alors qu’il allait approuvé le choix de son ami, Shizuka vit son ami partir droit devant lui, sans l’attendre. Il n’avait pas le choix... Il avait marché très vite à la poursuite de Watanuki et quand il était arrivé à peu prêt à son niveau, il vit ce dernier commencer à tituber pour finir par perdre l’équilibre. Ayant eu le réflexe de tout lâché brutalement au sol, Shizuka avait piqué un sprint qu’il n’avait encore jamais piqué. Rattrapant son ami bien avant qu’il n’entre violement en contacte avec le sol, il avait calé le binoclard dans ses bras puis le fixait d’abord nonchalamment.


« Hey! Hey, Watanuki, réveille-toi! »

Mais le jeune homme frêle n’avait pas réagit... Le secouant un peu plus sans pour autant le prendre pour un prunier, il avait espéré qu’il se réveille dans la seconde qui suivait et l’insulter de tous les noms des confrères de Tampopo qui pouvait existé en ce monde juste parce que Dômeki était une brute qui avait faillit lui briser les cervicales et qu‘en plus il se retrouvait de ses bras.. C’était bizarre, mais ce quotidien le rassurait...
L’inquiétude le gagnant de plus en plus, il avait resserré son étreinte autour de Watanuki pour le mettre contre son coeur... Qu’est-ce qu’il n’aimait pas ça... Pourquoi fallait-il que ça tombe sur lui... Toutes ces choses paranormales... Tous ces phénomènes plus dangereux les uns que les autres? Fermant doucement les yeux, il avait posé la tête de Kimihiro sur son épaule, posé sa tête sur la sienne puis l’avait bercé. Dômeki ne se reconnaissait pas dans cet acte là, mais c’était la seule chose qu’il avait eu envie de faire en ce moment là...

Puis il s’était ressaisit. Ce n’est pas en restant à genoux au sol que les choses allaient s’arranger. Passant un bras sous ses jambes, l’autre dans son dos, Shizuka avait porté Watanuki telle une femme mariée, avec autant de délicatesse et de douceur, voir même plus. D’un pas des plus pressés qu’il avait pût, malgré le poids de son ami dans ses bras, il l’avait transporté aussi vite qu’il avait pût à la boutique.



Yûko était déjà sur le perron lorsque Dômeki entra chez elle. Habillé d’une belle robe incrustée de perles transparentes, elle avait, sans un mot et un air grave sur le visage, fait signe à Shizuka de la suivre. Elle le mena jusqu’à sa chambre. Un lit baldaquin régnait en maître au milieu de la chambre, collé contre le mur du fond. Les rideaux de soie ainsi que la couette et les draps étaient en un imprimé de papillons, assorties. Une petite commande à trois compartiments, était calé contre le lit. Ayant tiré les rideaux du lits, Yûko avait attendue, sans un mot, sans un geste, que Dômeki dépose son protége sur son lit. Ne s’étant pas attardé plus longtemps, il pénétra sous la toile protectrice.

Il déposa doucement le corps inerte de Watanuki sur le lit, il commença à enlever la chemise scolaire de ce dernier. Puis, il avait déboutonné un par un les boutons. Une fois la chemise ouverte, Shizuka colla le torse de Watanuki contre le sien et avait glissé délicatement ses mains sur la peau des épaules du binoclard. Tout aussi lentement, en une douce caresse, il fit glisser les pans de la chemise le long des bras de son camarade.

Il n’avait pût s’en empêcher... Il n’avait pas pût, c’était au dessus de ses forces et dieu seul sait qu’il en avait à revendre. Il n’avait pas résisté à l’envie de coller ses lèvres glacées par l’inquiétude contre la peau chaude de l’épaule de Watanuki. Ni de s’enivrer de l’odeur d’encens qui s’était imprégner dans sa peau... Toujours les yeux fermés, il savourait ce petit moment, presque un viole puisqu’il n’avait pas eu le consentement de Watanuki... Mais comme il pensait pas l’avoir un jour, cette idée l’avait poussé à en profiter maintenant...

Reposant la couette, il avait installé Watanuki de sorte qu‘il ne soit pas au bord du lit, il pouvait très bien faire un geste brusque dans son sommeil. Remontant la couette jusqu‘à ses épaules, il s‘était assit sur le bord du lit. Après lui avoir délicatement enlevé les lunettes du nez, il écarta du revers de sa main, une des nombreuses pics de cheveux qui entravait le visage du bel endormit. Reprenant son visage impassible et dénué de tout expression, il contempla le visage de Watanuki. Il était beau garçon malgré tout. Ses grands yeux, dont la droite était une moitié de la sienne, cachés par la peau laiteuse des paupières. Alors qu'il croyait qu'elle allait resté à ses côtés, Dôemki avait cherché Yûko dans la piéce, mais elle n'était plus là depuis un petit moment et il ne l'avait même pas remarqué, occupait par Watanuki.

Se levant, il sortit de la chambre. La Sorciére des Dimensions n'était pas en vue... Malgré tout, il était sortit du magasin pour courir le plus vite qu'il put en chemin inverse. En arrivant là où s'était évanouit son camarade, Shizuka fut un peu surprit. Leurs sacs et l'étuit de son arc étaient toujours là où il les avait abandonné un peu plus tôt. Prenant son étuit, il constatât même que son arc était encore dedans. C'est vrai que l'endroit était désert... Qui aurait bien pû les prendre... Il n'allait pas s'en plaindre! Il prit les objets qu'il était venu prendre puis recourut jusqu'à la boutique. Revenu auprés de Watanuki, il enleva sa veste pour l'a posé sur le dossier d'une chaise qu'il avait prit pour s‘asseoir devant l‘endormit et veiller sur lui. ~

Maintenant, Watanuki dormait paisiblement dans le lit de Yûko depuis plus de trois heures. Shizuka en avait marre d’être assit, si ça se trouve, le binoclard avait besoin d’aide dans le rêve et lui était là, impuissant... Mais son grand-père était peut-être avec lui, à l’aider. Il espérait... Se levant, un mal de fesses carabiné, il parcourut la chambre. Une boîte d’encens était posé en évidence sur la commande, avec un encensoir juste à ses côtés. Il prit un bâtonnet, le briquet qui était dans la commande puis l’alluma.

A la première respiration, Shizuka pouvait sentir une faible odeur mais pourtant bien perceptible. Il n’arrivait à mettre la main sur l’arôme, de la cannelle? Peut-être bien... Faisant bouger l’encens de haut en bas au dessus du corps de Watanuki, une main sous la cendre pour pas qu’elle le brûle, il espéra que ça pourrait l’aider, un minimum, le plus minime soit-il... Du moment qu’il avait de l’aide... Redéposant l’encens dans l’encensoir, il s’essaya de nouveau sur le bord du lit, la rencontre entre la chaise et ses fesses ne s’étant pas vraiment bien effectué... Il se repencha au dessus de Watanuki, il déposa un doux baiser sur son front, tout aussi doux que les ailes d’un papillon... Se posant sur l’oreiller, les jambes hors du lit, il sombra dans le sommeil sans même sans rendre compte...

_________________


Dernière édition par Dômeki Shizuka le Mar 17 Nov - 19:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~ Un plat des plus doux... ~ [PV Kunogi Himawari]   Sam 14 Nov - 17:22

[HJ = alors euh désolée de poster ici, je sais que c'est un PV mais Watanuki me l'a proposé. Je suis désolée également si la qualité de mon post RP n'est pas géniale =/]


C'est le 1er avril, le jour de l'anniversaire de Watanuki et par un magnifique temps ensoleillé, Himawari mangeait lentement le repas qu'avait préparer Watanuki pour elle. Il était d'ailleurs juste devant la jeune fille, quant à Domêki, il dégustait également un repas préparé par Watanuki, seulement, il ne disait pas un mot. Il se contentait de fixer ses aliments bizarrement, mais non pas avec dégoût. Tout le monde mangeait tranquillement, quand une pétale de cerisier tomba en plein sur la tête de Tampopo, l'oisillon de Himawari.

Il n'y voyait plus rien. Himawari l'enleva et lui fit son sourire habituel, accompagné d'un petit rire à croqué. Mais malgré ça, l'ennui était dans l'atmosphère, même si Watanuki regardait paisiblement sa Himawari toute épanouie. Alors, quelque chose vint à l'esprit de la jeune fille, elle posa ses baguettes, et tourna sa mèche, ça semblait la déranger quand elle réfléchissait. Qu'avait-elle en tête ? Après tout, avec Himawari, ça ne devait pas être quelque chose de trop... comment dire... étrange. Ses deux amis, eux, voyaient bien qu'il y avait quelque chose, peut-être quelque chose qui l'a préoccupait... mais quoi ? Evidemment, Watanuki lui demanda immédiatement, et à côté, Domêki qui observait la scène sagement.


" Vous ne sentez pas quelque chose de bizarre ? "

Effectivement, en y réfléchissant bien, Watanuki ressentait quelque chose de pas commun. Ca provenait du mur de la maison qui était tout près d'eux. C'était une sensation, et non une odeur. Domêki et Watanuki se demandait ce que ça pouvait être, même si Domêki, lui, ne ressentait rien. Tampopo fit un petit "piou" et tourna sa minuscule tête vers le mur marron et ancien de la boutique de Yûko. Mais aussitôt cela fait, Yûko changea de type de discussion, c'était le grand ennui, le jour de l'anniversaire de Watanuki ?? Alors elle allait pimenter l'ambiance !

Himawari offrit un tee-shirt, Domêki un tablier de cuisine, et Yûko, elle, dit à Watanuki qu'elle ne pouvait qu'organiser cette petite fête en l'honneur de son anniversaire avec un petit soupir à la bouche. Watanuki ne semblait pas vexé. Au contraire... il était toujours entrain de préparer la suite du repas pendant qu'il papotait un peu avec les autres lorsque l'occasion se présentait, mais sans plus. Du coup, Yûko pimenta encore l'ambiance comme elle l'avait prévue, et toute l'atmosphère se détendit. Ce mur, néanmoins, intriguait toujours Himawari, Watanuki et Domêki. Pourquoi cette sensation à un si bon moment ?

Ils rigolaient tous aux éclats pendant que Watanuki se tapait la cuisine, eh oui. On ne changera jamais. La chaleur montait, mais personne n'avait vraiment chaud, à part vous savez qui... Himawari donna un bout de gâteau à Tampopo une fois celui-ci achevé. Il avait l'air d'apprécier, pas étonnant, c'était délicieux. Yûko, impatiente, sorti enfin son saké fétiche, elle le tendit bien haut en criant "Et maintenant, faites place à mon fameux saké !", toujours égale à elle-même. Tandis que Watanuki se disait *alcoolique manipulatrice, va...*, Yûko se tourna et lui fit son sourire sadique, très différent de celui que faisait Himawari actuellement.

Oui, son sourire angélique le calma à peine l'avait-il regardé. Tout le monde, à présent, était repus, plus une place pour autre chose. C'était délicieux, et Himawari ne manqua pas de le dire à Watanuki qui était alors content de lui, et Domêki qui approuva d'un banal "ouais". Quand tout à coup, ils ressentirent encore plus la sensation d'avant qui provenait du mur, Yûko le fixa en fronçant les sourcils et toucha le mur avec sa main.


( Je crois que s'en est fini de cette dimension... )

( Comment ça ! ) S'exclama Watanuki ébahi.

Les fleurs de cerisier disparaissaient à peine elles avaient toucher terre. Himawari se leva brusquement, de peur, un passage s'ouvrit en plein milieu de mur, et tous furent attirer dans ce trou bleu profond, imprégné de rêves et d'illusions. Himawari était allongée, à son réveil, et elle regarda autour d'elle, elle entendit une voix dans une maison étrange. Etait-ce l'intérieur de la boutique de Yûko ? En tout cas, ça y ressemblait, mais par la fenêtre, du sable. Où la boutique était-elle désormais ?

Elle arriva dans une petite pièce où des rideaux à motifs de papillons mauves se tenaient, elle vit la grande femme mince qu'est Yûko. La sorcière des dimensions lui adressa la parole et lui dit que cela n'était encore qu'un rêve... une illusion... ou même ce que l'on peut appeler une prémonition... mais cela n'existait que dans les pensées de cette dernière. Elle lui murmura à l'oreille, "ouvre les yeux et regarde devant toi. Ainsi, tu découvriras la vérité", alors, elle se dit tout de suite, que si ce n'est qu'un rêve, une illusion ou une prémonition, il faut fermer les yeux, pour pouvoir les rouvrir. Et une fois cela fait, une fois ses beaux yeux aux longs cils ouverts, elle aperçue la boutique de Yûko Ichihara. Dans le sable, dans des chemins vagues, dans ce milieu perdu, dans la réalité si cruelle et si solitaire. Ce qu'elle avait rêvée, c'était le bonheur, avant d'aller dans cet endroit.

Himawari ne savait pas quoi faire. Apeurée, elle rentra une seconde fois dans la boutique, et entendit deux personnes parler, on aurait dit Watanuki et Domêki. Elle courra vers la même pièce où se tenait Yûko avec sa magnifique robe turquoise, en espérant de voir ses deux amis. Une fois arrivée dans la vaste pièce, elle tira le rideau à motifs de papillons, et vit Watanuki allongé sur un lit, les yeux ouverts, et Domêki à côté, tout deux se redressants.

Himawari ne comprenait pas, mais elle ne voulait pas non plus sortir de ce rêve si c'était pour ne plus jamais les revoir, on ne sait jamais... elle voulait juste rester avec eux pour la réconfortée. Elle s'approcha, ils se regardèrent. Et Himawari senti quelque chose dans sa poche. Elle fouilla et trouva un pissenlit. Elle se demandait aussi, d'ailleurs, où se trouvait son petit oisillon jaune. Mais sur le moment, elle n'avait pas que ça à faire, elle s'adressa aux deux gars aux têtes de déterrés.
Revenir en haut Aller en bas
Dômeki Shizuka
Étudiant [MJ]
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 05/10/2009
Age : 25
Localisation : Dans mon Temple

Caractéristiques
Expérience:
930/1800  (930/1800)
Niveau: 5
Cartes/Plumes/Objets : :

MessageSujet: Re: ~ Un plat des plus doux... ~ [PV Kunogi Himawari]   Ven 20 Nov - 0:47

~ Il était plongé dans son rêve, toujours endormit au côté de Watanuki.
Il n’y avait pas de ciel, pas de nuage, rien, hormis quelques fleurs de cerisiers qui provenaient dont ne sait quelles arbres et qui tombaient en abondance, comme de la pluie. Debout dans le vide, Shizuka put apercevoir une petite lueur lumineuse d’un ton bleu pastel se déplacer à une allure plutôt lente et régulière. L’adolescent plissa les yeux pour mieux voir. Un cheval munit d’un cavalier, marchait au trot dans sa direction. Sans même se poser la question, ou même douter, Dômeki savait qui s’était. Son grand-père avait un arc dans la main habillé d’un gant en cuir et porté sur son dos le kimono traditionnel des exorcistes de sa famille. Ce dernier passait au travers de son petit-fils, on aurait dit qu’il ne l’avait pas vu. Tirant à son maximum le fil de l’arc avec deux doigts, il relâcha la pression. Un fil fin et lumineux parcourut la distance qu’on lui avait prévu pour finir dans le gouffre de l’obscurité qui les entourait. Un petit rire cristallin survint au loin pour s’amplifier de plus en plus, comme si la personne qui riait s’approcher de plus en plus vers lui. ~

Shizuka ouvrit d’abord lentement un oeil, tout aussi lentement, il ouvrit l’autre puis se redressa. Il était à moitié couché aux côtés de son camarade toujours endormit. Il s’étira au maximum en se demandant combien de temps il avait bien pu dormir. Il avait transporté le binoclard vers la fin de la journée, à la sortit des cours alors qu’ils faisaient du retour comme à leur habitude. Une petite routine s’était installé, tel un vieux couple marié depuis plusieurs années. Mais leur destination était la boutique, une habitude pour Watanuki mais pas pour Dômeki. Mais il y avait été obligé. L’encens était entièrement consumé et une légère odeur flottait toujours dans l’air. Il en conclut qu’il avait dormit quelques heures.

Il se leva puis sortit de sous la protection des rideaux du lit. Ce n’est pas en restant là à ne rien et à attendre le réveil de Watanuki qu’il découvrait le comment du pourquoi il n’y avait plus personne dans les environs. Il prit son tir à l’arc encore enveloppé dans étui qu’il accrocha à son épaule puis entreprenait le geste de faire coulisser la porte lorsque celle-ci se fit toute seule. Toujours impassible, il fixait Himawari de manière nonchalante. Avant qu’elle ne put dire quoique ce soit, il pointa du pouce le lit derriére lui où reposait leur camarade commun.


« Il dort là. Veille sur lui. »


Il ne savait pas si c’était très prudent de laisser l’adolescent endormit seul avec Himawari et son don de porter malheur. Mais il se qu’ils n’étaient pas n’importe où. Dans l’enceinte de la demeur d’une femme aux pouvoirs immenses, bien qu’il soit sûr qu’ils sont encore plus grand que ce qu’il avait pu constater jusqu’ici. Ni plus, ni moins. Sans adresser un autre regard, il referma la porte dans le dos de la demoiselle puis traversa le couloir. Il baignait une atmosphére nouvelle, une douce sensation de journée qui commence, quand on se léve dés l’aube. L’archer ne s’était pas trompé. En arrivant sur le péron, il vit une fraîcheure rosée remplir les lieux. Si il y avait bien une chose qu’il aimait, c’était bien la froid matînale qui vous donne un bon coup de fouet et vous active les méninges, même si dans son cas, ce n’est pas évident au premier coup d’oeil... N i même au fil de la journée. Et encore moins au cours de l’année! Il fit le chemin jusqu’à son temple, là où il devait d’abord prendre quelques effectifs...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kobato
Offreuse de Bonheur
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 29/01/2009

Caractéristiques
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Niveau: 99
Cartes/Plumes/Objets : :

MessageSujet: Re: ~ Un plat des plus doux... ~ [PV Kunogi Himawari]   Dim 3 Jan - 16:53

[Dômeki Shizuka ---> Manger jusqu'à en perdre la raison [PV Kinomoto Fujitaka]]

[Kunogi Himawari ---> Libre]

Domeki Shizuka : + 1160 pts d'EXP

Kunogi Himawari : + 570 pts d'EXP

~ ¤ ~

Dômeki Shizuka passe au niveau 4.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Un plat des plus doux... ~ [PV Kunogi Himawari]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Un plat des plus doux... ~ [PV Kunogi Himawari]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cheveux doux et brillants
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Sentir son corps se détachait du sol .PV Doux Cauchemar.
» Le doux calme de la pluie torrentielle [PV]
» Doux Nuage (U-C =D) || 6 Déc.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CLAMP's World :: Tokyo :: La Boutique de Yûko :: ~ L'espace maison-
Sauter vers: